Barrières externes …Barrières internes

 

 

 

 

Les Gestes « BARRIERE »rappelés ici  et le respect du confinement, soit l’éloignement physique du risque sont essentiels et connus

Ce sont les gestes “Barrière” EXTERNES

 

 

 

 

mais, si chacun sait que  le virus se transmet par les mains …

on oublie souvent que le réceptacle en est principalement le visage, et surtout les yeux, le nez, et la bouche, voire les oreilles.

Or les mouvements des mains vers le visage et surtout toutes ses portes d’entrée sont

les gestes “Barrière” INTERNES

 

 

Il est très difficile de prohiber ces gestes “Barrière” que chacun d’entre nous peut effectuer à tout instant car nous

remettons nos lunettes,

nous grattons le nez,

mettons la main sur ou dans la bouche,

essuyons nos yeux etc…

et transmettons inconsciemment à notre organisme autant de fois le virus détesté et accessoirement d’autres…

 

 

Dans le média collaboratif The Conversation, qu’il nous a été donné de connaitre à cette occasion,

trois spécialistes en sciences psychologiques et santé publique (Brian Labus Stephen Benning Kimberly Barchard) nous donnent des pistes pour perde ces habitudes:

 

Le STRESS et l’ANXIETE sont la cause fréquente de ces gestes inconscients,

répétés de 9 à 23 fois par heure selon les sources citées par ces experts en observant

des étudiants, des employés de bureau, le personnel médical, des passagers de train,

pour apaiser un sentiment de démangeaison ou d’inconfort

 

Ces trois spécialistes vous conseillent:

de noter ces gestes dans un journal de bord, avec l’heure et la raison, et les conditions, lecture, télévision, bureau, téléphone etc

ainsi que nos sentiments à cet instant, stress, ennui, frustration etc

puis d’ouvrir ce journal ensuite ce journal à notre entourage …

 

La méthode est recommandable et efficace pour qui a le temps de s’auto analyser et de s’écouter, bref de s’auditer régulièrement mais…

l’opérateur d’une plate-forme téléphonique qui prendra nos commandes oubliées,

l’infirmière en service d’urgence qui, heureusement, nous soignera,

la caissière inquiète qui nous servira de nos courses essentielles,

les parents occupés aux tâches quotidiennes du foyer après une journée épuisante…,

tiennent rarement un journal de bord accessible ou tout se note en direct et récupèrent en sommeil plus qu’en auto-analyse !

 

Nous vous suggérons, lorsque c’est possible, d’utilisé un CODE avec votre entourage, personnel ou professionnel, qui consistera

à vous signaler toute atteinte à votre visage par un signe bref,

et de lui rendre bien évidemment le même service…,

soit d’utiliser un bref langage des signes… réciproque !

L’ambiance peut s’en trouver changée, en positif avec peu d’humour, mais le risque peut s’en trouver certainement diminué…

Essayez, c’est peut-être jouable et l’enjeu encore plus !

 

La période qui court

peut aussi permettre pour réduire l’anxiété et les gestes qui la traduisent,

d’exprimer plus sincèrement et plus directement aux personnes de confiance ses doutes, ses angoisses, ses sentiments,

…et elles feront peut-être de même !  

 

 

Pour réduire le risque

on peut tenter aussi de remplacer le vecteur mains-visage par d’autres gestes

pour occuper ces mains bien involontairement baladeuses …en s’efforçant de

serrer des poings,

croiser les mains,

applaudir,

étirer les bras,

mais aussi manipuler ou serrer un objet,

comme une balle anti-stress,

ou une petite peluche, (hé oui, un doudou !)

objet que l’on gardera à cet effet et qu’on lavera régulièrement…

 

 

Les lunettes sont une barrière physique, ainsi que le vermis à ongles ou le maquillage …

Le port de gants peut limiter l’envie ou le risque de porter ses mains au visage …

On peut se mettre un rappel, un post-il sur son ordinateur…

 

et si certains gestes ne peuvent être évités,

alors il est impératif de se laver les mains ou de passer du gel, si la chance vous sourit d’en avoir, avant de toucher le visage.

 

 

Le lavage des mains aussi fréquent et sérieux que possible

allié à la décontamination rapide des objets manipulés

reste une bonne méthode pour REDUIRE le risque d’infection…

ainsi que le lavage du visage après un déplacement ou le rinçage de la bouche…

 

mais REDUIRE joue sur la probabilité de contamination, qui ne sera jamais TOTALEMENT nulle

 

 

 


Article de la rubrique : Actualités