Froid et Réflexes

 

 

Le froid revient alors que l’hiver touche à sa fin…

Les conséquences du travail au froid, même ponctuel,  peuvent être dramatiques si on néglige les premiers signes 

 

 

L’HYPOTHERMIE

est une urgence d’autant plus grave que la victime n’en a pas automatiquement conscience car le froid engourdit….

C’est l’entourage immédiat, dont le rôle est essentiel qui en perçoit souvent les signes extérieurs

-la peau froide

-les frissons

-la tétanie

-les anomalies de son comportement, prélude éventuel à la perte de conscience…

Dès les premiers signes, L’hypothermie nécessite un appel au SAMU ou l’intervention d’un médecin, dont il  convient de suivre impérativement les consignes car un réchauffement trop rapide peut provoquer des troubles de la circulation sanguine et les secouristes auront en garde le risque cardiaque…

Il peut être également dangereux de vouloir réchauffer trop brutalement une victime du froid !

 

 

 

LES ENGELURES

sont des lésions cutanées…

-légères si la peau seule gèle et demeure douce au toucher. Elle peut être réchauffée avec la main ou de l’eau tiède, en évitant de l’exposer immédiatement au froid !

-graves quand la peau et les tissus sous-jacents gèlent à leur tour, la peau étant dure au toucher avec une zone insensible. Cette gelure qui peut entraîner l’amputation nécessite un appel au SAMU ou l’intervention d’un médecin. Suivant les indications données on pourra la réchauffer graduellement avec la chaleur corporelle ou de l’eau tiède seulement si l’on est sur de pouvoir la garder au chaud….

La lésion peut être douloureuse et permanente….OUI une engelure, comme une brûlure, peut être une lésion grave !!!

 

 

LES CHUTES

sont une des premières causes d’accident et la plus spectaculaire

La chute sur sol glacé est souvent brutale, sur un sol durci , chute de “plain-pieds”, de tout son poids….

Marcher sur la glace demande de:

-faire de tous petits pas

-si possible fléchir légèrement les genoux pour conserver son équilibre,

-garder autant que possible le centre de gravité sur la jambe avant…

Il faut éviter de se précipiter, et éviter de garder les mains dans les poches car les bras vont contribuer à l’équilibre du corps …

Les souliers à crampons sont efficaces, à condition de les retirés sitôt rentrés, car très glissants sur un parque !

 

Attention également en sortant de voiture…

Après une vigilance accrue sur une route glissante, il est possible d’oublier que l’on poste le pied sur un sol gelé ! 

 

 

 

 

 

 

Des vêtements fluorescents permettent d’être vu,

Un conducteur n’aura pas forcément le temps ou le réflexe d’éviter un piéton qui glisse devant lui.

Les deux-roues sont d’une vulnérabilité absolue sur un sol verglacé !!!

 

 

 

 

 

 

Les TMS

sont dus à un accroissement de la dépense énergétique, provoquant un surcroît de pénibilité dans des gestes professionnels ordinaires

Le contact avec des METAUX FROIDS  est source de douleur thermique

 

 

LES PATHOLOGIES

 

Enfin le froid peut aggraver les PATHOLOGIES , dues à

-l’anémie

-l’asthénie

-au diabète

-aux lésions cardiaques ou vasculaires

-à l’état de grossesse

-à la prise de médicaments ou d’alcool etc…

 

La pathologie la plus flagrante peut-être la maladie ou le syndrome de RAYNAUD

qui peut aller jusqu’à un blocage complet de la circulation sanguine..

Le phénomène de Raynaud se manifeste le plus souvent par des accès de gêne circulatoire dans les doigts lorsque les mains ou le corps entier se refroidissent, que ce soit au travail, à la maison ou en présence de stress. Il arrivera, par exemple, qu’une personne éprouve cette gêne circulatoire alors qu’elle lave sa voiture ou qu’elle tient le volant glacé de son auto ou les poignées très froides de sa bicyclette. D’autres encore sont saisis d’un accès de ce phénomène alors qu’ils regardent un sport en plein air, pêchent, travaillent dans leur jardin ou jouent au golf par temps froid.

Un accès typique survient par temps froid ou lors d’un choc émotif et présente ordinairement les aspects suivants :

  • doigts ou orteils froids,
  • picotement et légère perte de sensibilité ou engourdissement dans les doigts, les orteils, le nez ou les oreilles,
  • perte de la couleur normale des doigts, ordinairement à l’exclusion du pouce,
  • modifications successives de la couleur de la peau qui passe du blanc au bleu, puis au rouge.

 

 

 

 

La notion de froid ne doit pas être statique car le corps est l’objet permanent de flux thermiques

Elle peut être considérablement aggravée par ce que les météorologues canadiens appellent…

 

 

L’INDICE DE REFROIDISSEMENT EOLIEN:

Voici, à titre d’exemple, des extrait de la matrice combinée vent et températures…qui donne un aperçu des températures éprouvées par l’organisme:

 

Température réelle       0°C         -5°C         -10°C        -15°C        -20°C         -25°C        -30°C

                                                                    température   ressentie   par l’organisme

Vitesse du vent                                                                                                                                                 

10 km/H                             -3°C        -5°C         -15°C        -21°C        -27 °C        -33°C        -39°C

 

20 km/H                             -5°C        -12°C       -18°C       -24°C        -30°C         -37°C          -43°C

 

30 km/H                             -6°C        -13°C      -20°C        -26°C        -33°C         -39°C          -46°C

 

40 km/H                             -7°C        -14°C      -21°C        -27 °C       -34°C         -41°C          -48°C

 

50 km/H                             -8°C        -15°C      -22°C        -29°C        -35°C         -42°C         -49°C

 

 

De 0°C à -24°C,  le risque est jugé “faible”….provoquant néanmoins engelures ou hypothermie pour une exposition longue

 

De -25°C à -39°C, le risque est jugé “modéré”..la peau pouvant néanmoins geler en…10 à 30 minutes !

Il faut surveiller tout engourdissement , le visage, les extrémités…Risque d’hypothermie

 

De – 40 C° à -54°C, le risque est jugé “élevé”…de gelures graves peuvent survenir en 10 minutes…

Il faut surveiller constamment tout engourdissement, le visage, les extrémités…Risque sérieux d’hypothermie

 

A partir de – 55°C, le risque survient… en 2 minutes….

 

 

Nous n’avons pas  ici détaillé les valeurs extrêmes de cet indice canadien…mais on peut déduire

-une exposition à -15 ° C par un vent léger de 30 km/H qui soulève les papiers, fait claquer les drapeaux et les petites branches d’arbre constitue une alerte sérieuse

-une exposition à -20°C  par un vent  de 50 km/H qui fait bouger les grosses branches des arbres, constituent un risque élevé…..

Si les conditions de travail sont rares donc la fréquence du risque faible sous nos climats, l’intensité du risque peut être forte….car nous n’y sommes pas accoutumés

 

 

Le TRAVAILLEUR ISOLE

peut en être la première victime, tel

 

 

 

 

 

 

 

l’intervenant de nuit qui n’a pas la bonne clef de son local…

 

 

 

le conducteur en panne sur une route isolée dont la batterie du portable se vide…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’agent d’entretien qui manque son dernier bus…

 

 

 

 

Une étude canadienne (dite “cold and lonely”) semble montrer que

la solitude et le manque de contacts aggravent la sensibilité au froid….

 

 

 

Tous ces cas peuvent se terminer dramatiquement, faute de mesures simples

 

La couverture de survie est indispensable au même titre que

-une batterie de téléphone chargée

-des vêtements secs et des chaussures-chaussettes de rechange

-des réserves même modestes de protéines ou de boissons.

 

Une procédure de contact REGULIER et SYSTEMATIQUE avec le travailleur isolé et éloigné est impérative

En cas d’hypothermie, c’est la hiérarchie ou l’entourage qui prend la main !

 

 

C’est un risque non négligeable qui doit figurer dans le Document Unique d’Evaluation de Risques (D U E R)

 

 

Source INRS

Consulter impérativement un avis médical pour toute pathologie liée au froid – Article non exhaustif 

 


Article de la rubrique : Actualités